Émile Mercier

Voici Emile Mercier, deuxième du nom. A ne pas confondre avec son oncle Emile Mercier, premier du nom, qui a fondé les Cycles Mercier avec ses frères en 1919. Émile Mercier, deuxième du nom donc, naît et grandit à Saint-Étienne, dans un immeuble attenant à la manufacture familiale. Depuis tout petit, il baigne donc dans l'univers du vélo. Très jeune, son père lui transmet ainsi sa passion pour le cycle, ainsi qu'à l'entreprise qu'il dirige. Entreprise où Émile travaillera durant son adolescence, à l'émaillage des cadres, ainsi qu'au montage à blanc (brasage) de ceux-ci et enfin à l'assemblage de vélos complets.

C'est donc naturellement qu'il pratiquera, en amateur aguerri, le cyclisme sur route. Plus qu’un sport, le vélo est pour Émile le ciment : celui qui le lie à sa famille bien sûr, mais aussi à ses amis et camarades de manivelles. Pédaler, c’est se connecter avec la nature, embrasser des paysages, bâtir des amitiés... 

Émile pratique également le ski alpin, la voile et même le ski nautique. Toutes ces activités sont partagées en famille, et avec des amis proches, ou de passage. Cette communauté se fond dans l’effort, les paysages de montagne, l’amitié.
 
Émile effectue une grande partie de sa carrière dans le secteur du textile et de la chaussure haut de gamme française.
 
En 2019, cent ans après la naissance de la marque fondée par son père et ses oncles, Émile Mercier - deuxième du nom - continue l'aventure industrielle familiale et perpétue ainsi ses valeurs de qualité, d'innovation et de performance.

Émile participe tous les ans à l'Ardéchoise et l'Etape du Tour.
Le vélo d'Emile : Pinarello K8

Alexis Descollonges

Alexis Descollonges 

Après avoir exercé durant dix ans dans le secteur de la mode, à diverses fonctions marketing et communication, il s'implique pleinement dans la renaissance de l'entreprise Mercier.

Entré dans le cyclisme par le biais du fixie qu'il utilise pour se déplacer dans Paris, Alexis découvre le cyclisme sur route tardivement, à 30 ans. Il participe à la première Haute Route Dolomites, en 2014, et régulièrement à l'Ardéchoise et l'Étape du Tour. Même si la compétition n'est pas ce qu'il recherche, Alexis ne résiste pas à l'opportunité de rouler sur route fermée et de se cacher dans le peloton pour avaler les kilomètres!

Les vélos d'Alexis : Specialized Roubaix, Cinelli Starship, Scott Addict R3, un fixie pour Paris.